Historique
En 1935, une «poignée» d'enseignants de la section départementale du syndicat des instituteurs décident de créer une association qu'ils dénomment «Camps de Vacances Laïques Varois» et dont le but est d'organiser des camps de vacances au profit des enfants les plus défavorisés du Département. Dès 1948, une demande accrue de la part des usagers induit des besoins financiers considérables et le budget de fonctionnement requiert des méthodes de gestion plus rigoureuses.

Afin de pallier à ces nécessités, les responsables et les élus obtiennent un engagement plus marqué du Conseil Général présidé alors par le Docteur CAUVIN, et décident de créer une nouvelle association loi 1901 : « Les Colonies et Camps de Vacances Laïques Varois » (les C.C.V.L.V ) dont le but est l'organisation de séjours de vacances d'été pour les élèves des écoles publiques des communes adhérentes à l'association.

Pour la première fois, en 1950, des séjours de vacances sont organisés au LOGIS DU PIN.

La période qui suivra sera une période d'investissements et de croissance avec l'achat du LOGIS DU PIN, des BLACOUAS à La Roque-Esclapon, du JAS NEUF à Sainte-Maxime, des BORMETTES à La Londe-les-Maures et la signature du bail de Saint-Jean-des-Crots.

Le nombre d'enfants accueillis passe de 1 300 en 1959 à 2 000 en 1971. Le nombre annuel de journées-enfants produites aujourd'hui avoisine les 173 000. “Les Colonies et Camps de Vacances Laïques Varois" organisent en 1966 les premières classes de neige : 3 séjours de 28 jours à SAINT-JEAN-DES-CROTS pour les élèves des classes de BRIGNOLES et DRAGUIGNAN.

Constatant le succès grandissant des actions menées parallèlement par les C.C.V.L.V. en matière de séjours de vacances et par le Comité Varois des Classes de Neige en matière d'activités péri-scolaires, les responsables des 2 organismes conviennent de coordonner leurs efforts au sein d'un nouvel organisme associatif unique.

De cette initiative, adoptée afin de tirer le maximum d'efficacité de l'action entreprise grâce au concours du Conseil Général, naît l'OFFICE DÉPARTEMENTAL D'EDUCATION ET DE LOISIRS - ODELVAR.

Dès son élection à la présidence du Conseil Général, Hubert FALCO montre de façon positive son grand intérêt pour les questions relatives à la Jeunesse et notamment, pour l'ODELVAR. A cet effet, il nomme tout particulièrement Josette PONS à la Présidence de la Commission Jeunesse, et celle-ci est élue en 1996 Présidente de l'ODEL par le Conseil d'Administration de l'oeuvre.

Dès lors, sont entreprises d'importantes mesures, destinées à renforcer les synergies des actions de l'Office et d'établir les moyens permettant au Conseil Général d'affirmer un peu plus fort son engagement en faveur de la Jeunesse, engagement notamment matérialisé par le Plan Jeunes, créé à l'initiative de l'Assemblée Départementale.